‘Des œufs verts’: Ce que fait une famille pour l’environnement


La ferme de la famille Jennings se trouve à Masstown, en Nouvelle-Écosse, au fond de la baie de Cobequid, elle-même un embranchement de la baie de Fundy. C’est en endroit connu pour ses marées fortes, ses vents et sa beauté naturelle.

« Je vois des animaux sauvages à tous les jours », raconte Blake Jennings, qui éventuellement sera de la cinquième génération de sa famille à diriger Bayview Poultry Farms. « Je veux qu’il en soit toujours ainsi ».

Ces liens avec la nature, et le désir de les préserver, ont incité le père de Blake, Glen, à installer des éoliennes sur leur terre il y a une dizaine d’années. En plus de fournir de l’énergie durable, les éoliennes réduisent les coûts d’exploitation de l’entreprise.

Et quand Blake se tourne vers l’avenir, il voit cette énergie verte prendre de plus en plus de place, qu’elle provienne du vent ou du soleil.

On compte à Bayview Poultry Farms environ 13 000 pondeuses, ainsi que des poulettes. Pendant la belle saison on fait également la culture de citrouilles et de courges.

Par hasard, il se trouve que la ferme occupe un endroit où le vent est très présent.

« Il n’y a jamais de moustiques par ici, raconte Glen. Donc j’avais toujours pensé qu’un jour on pourrait installer des éoliennes. »

Il y a quelques années il est allé, avec son épouse, à un salon de l’habitation à Halifax où il a rencontré des gens d’une entreprise qui s’appelait Second Source Power. Il a entamé avec eux des discussions et éventuellement est venu à installer trois petites éoliennes sur sa terre.

Glen explique que les éoliennes ressemblent, en plus petit, à ce qu’on retrouve dans les grands parcs d’éoliennes, et sont conçues pour les fermes ou les résidences. Les tours ont une hauteur de 50 pieds et l’hélice fait 12 pieds de diamètre.

blake-glen-and-jasper

Elles ont été construites en Arizona et, mis à part quelques petits problèmes qu’on a pu régler au cours du premier hiver, elles fonctionnent sans entretien depuis huit ans.

Et tout ce temps-là, elles font faire des économies à la famille.

Glen explique que lorsque les éoliennes tournent, l’électricité qu’elles produisent est dirigée en premier lieu vers les granges; les granges ne sont alimentées à partir du réseau que lorsque les éoliennes ne produisent pas assez de courant.

« Il y a des jours où les éoliennes suffisent à alimenter la ferme au complet et fournissent même des surplus au réseau », raconte-t-il.

Il est très satisfait du système, surtout que son installation était parmi les premières du genre au pays.

Selon Glen, un agriculteur qui s’intéresse aux sources d’énergie renouvelables aurait intérêt à faire ses devoirs avant de s’embarquer, question de savoir si le système qui l’intéresse est fiable et conforme à ses besoins.

« Mais lorsqu’on a fait ses devoirs, les bienfaits sont énormes », dit-il.

En plus de réduire les coûts d’exploitation, dit-il, les éoliennes lui permettent de présenter ses œufs comme un produit ‘vert’ – et il est fier de pouvoir l’annoncer sur les boîtes à œufs de Bayview Poultry Farms.

Son fils Blake était tout jeune quand il a vu l’installation des éoliennes et est fasciné depuis toujours par le concept de développement durable. La gérance environnementale lui semble tout à fait naturelle.

Il est fier que l’entreprise familiale ait adopté très tôt des pratiques vertes, et ajoute que ça fait partie de l’image de marque de la ferme et aide à la faire sortir du peloton.

Les gens, dit-il, prennent note de l’approche de l’entreprise.

« Bien des gens pensent qu’avoir des éoliennes, c’est cool », dit-il; il ajoute qu’il est même arrivé que des gens les remercient de faire leur part pour sauver l’environnement.

À mesure qu’il s’implique dans l’entreprise familiale, Blake tente d’encourager l’innovation en matière d’environnement.

La famille compte construire une nouvelle grange au cours des cinq prochaines années et Blake réfléchit déjà sur les technologies qui pourraient être disponibles à l’avenir pour rendre la bâtisse plus ‘verte’ et plus efficiente.

Après tout, dit-il, « je veux sauver l’environnement; pourquoi pas en profiter pour également sauver de l’argent »?

egg_008