Emily Bland: Faites de l’agriculture votre passion et des possibilités d’emploi se présentent à vous


Emily Bland

St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
21 ans

Même si Emily Bland a grandi dans une famille de producteurs d’œufs, elle avait toujours rêvé de faire carrière ailleurs.

« J’avais juré de ne jamais y retourner » dit-elle.

Elle s’imaginait plutôt vêtue d’un beau tailleur et frayant avec aise dans le grand monde des affaires.

Maintenant étudiante en commerce et économie à l’Université Memorial, Emily s’est impliquée auprès d’Enactus, un groupe qui réunit étudiants, enseignants et gens d’affaires dans le but d’entreprendre de l’action sociale.

Grâce à cette expérience, Emily a changé sa façon d’entrevoir son avenir. Elle ne fera peut-être pas carrière en tant que productrice d’œufs, mais elle travaillera probablement en agriculture.

« J’étais fermement décidée à finir dans le monde des affaires, raconte Emily. Mais plus mes études progressaient, plus je réalisais que le monde agricole me manquait ».

Deux projets Enactus lui ont permis de retrouver ses racines.

Le premier, aGreenCulture, est un programme de contrôle environnemental pour le secteur agricole. Il associe une entreprise locale à une exploitation agricole, et permet aux entreprises d’obtenir des crédits de carbone en investissant dans des produits écologiques installés sur une ferme, comme par exemple des ampoules DEL ou des panneaux solaires.

Il arrive souvent, explique Emily, que des firmes intéressées à parrainer des mesures responsabilité sociale le font dans des pays en développement; le programme aGreenCulture permet aux entreprises d’obtenir des crédits de carbone localement.

Le deuxième projet, SuccSeed, crée des jardins hydroponiques avec des matériaux recyclés. Les jardins peuvent servir à faire pousser de la nourriture dans les communautés nordiques et aussi enseigner les fondements de l’agriculture aux enfants des niveaux primaire et secondaire en faisant pousser des plantes à l’école.

En travaillant à ces projets, Emily a constaté que les connaissances qu’elle avait acquises en produisant des œufs avec sa famille pouvaient lui servir en affaires.

Les gens d’affaires doivent comprendre les fondements d’une entreprise pour bien la gérer, dit-elle. Puisqu’elle a travaillé à la ferme à faire des tâches quotidiennes, elle a appris comment marche l’entreprise à plusieurs niveaux. Elle est convaincue que ces connaissances vont faire d’elle une meilleure femme d’affaires.

Elle a également vu de près comment l’agriculture peut aider les gens.

« On entend parler de la valeur nutritive de l’humble œuf, dit-elle. J’ai eu la chance de voyager dans des pays du Tiers-Monde et j’ai pu voir moi-même l’impact qu’un simple œuf peut avoir. C’est incroyable »!

Après avoir obtenu son diplôme de premier cycle, Emily compte travailler dans le secteur agricole en agroéconomie–peut-être même pour les Producteurs d’œufs du Canada.

D’ici là, elle veut impliquer plus de jeunes en agriculture, et faire en sorte qu’ils sachent d’où vient leur nourriture.

Les jeunes d’aujourd’hui, dit-elle, se font dire que la plupart des emplois de l’avenir n’ont pas encore été créés. Ils ne savent donc pas dans quel domaine se lancer.

Mais les gens auront toujours besoin de nourriture, dit-elle, et donc le secteur agricole est donc promis à un bel avenir.

« Faites de l’agriculture votre passion et des possibilités d’emploi se présentent à vous », dit-elle.

L’agriculture, ce n’est pas simplement la production d’aliments. C’est aussi le marketing, la comptabilité et la responsabilisation sociale, entre autres.

Et l’agriculture a un impact direct sur la vie des gens au Canada et ailleurs.