Les résultats de la recherche explorent les mesures de viabilité des divers systèmes de logement


Quand il s’agit de production d’œufs, la viabilité comporte plusieurs facettes qui couvrent tout, des impacts environnementaux au bien-être animal, en passant par l’abordabilité des aliments. Il peut être décourageant d’explorer les complexités d’une de ces facettes, encore plus de toutes les facettes à la fois.

La Coalition for Sustainable Egg Supply (CSES) (Coalition pour un approvisionnement d’œufs durable) a été créée dans ce but précis. Le 18 mars, elle publiait les résultats de la recherche pour son étude de quatre ans réalisée à l’échelle commerciale, qui explorait les aspects de la viabilité pour trois différents types de logement des poules.

S’étendant sur le cycle de vie de deux troupeaux, l’étude pluridisciplinaire s’est déroulée sur une ferme du Midwest américain. Les poules étaient logées dans des systèmes conventionnels, des volières et des systèmes aménagés. Les équipes de chercheurs ont suivi, mesuré et analysé cinq aspects de la viabilité : santé et bien-être des oiseaux; salubrité et qualité des aliments; environnement; santé et sécurité des travailleurs; et abordabilité des aliments.

L’étude a dégagé des avantages et des défis pour tous les systèmes de logement des poules, donnant un instantané de la viabilité de ces systèmes de logement actuels. Les infographies du site Web de la CSES comparent les cinq aspects de chaque système, alors que le rapport sommaire donne les conclusions majeures pour chacune des études réalisées.

Comme on le constate dans les infographies, il existe des compromis d’un système de logement à l’autre qui créent un portrait complexe de la production d’œufs, du logement des poules et de la viabilité. Les Producteurs d’œufs du Canada sont fiers de représenter les producteurs d’œufs pour tous les systèmes. Nous avons tous à cœur de comprendre les complexités en présence et d’utiliser le nouveau savoir pour prendre des décisions plus judicieuses.

La recherche réfléchie et éclairée venant de cette étude peut aider à mieux voir ce que ces compromis signifient pour tous les aspects du système de production. Et alors que l’étude ne recommande pas un type de logement plutôt qu’un autre, l’information globale et exhaustive qu’elle présente sera au centre des décisions prises par l’industrie, par les consommateurs et par les gouvernements.

La CSES, une coalition multilatérale d’organisations industrielles, universitaires, d’approvisionnement et de vente d’aliments au détail, est administrée par le Centre for Food Integrity. Vous trouverez les détails du projet dans son site Web.