Déclaration des Producteurs d’œufs du Canada sur la production d’œufs


Au Canada, il existe plus de 1 000 fermes ovicoles dans l’ensemble du pays qui produisent chaque jour des œufs frais et de haute qualité. Les producteurs d’œufs canadiens répondent à la demande des consommateurs en leur offrant un choix varié à l’épicerie, y compris des œufs classiques à coquille blanche et brune, des œufs de spécialité comme les œufs enrichis à l’oméga-3, les œufs produits sur parquet, en libre parcours, biologiques et nourris à même un régime végétarien.

La recherche indique que les systèmes utilisés pour produire ces œufs offrent tous des options dans une gamme de facteurs de viabilité, y compris : la santé et le bien-être des animaux, l’environnement, la sécurité alimentaire, la santé et de la sécurité des travailleurs ainsi que le prix modique des aliments.

Les Producteurs d’œufs du Canada se sont engagés à participer à la recherche sur les pratiques de production et les préférences des consommateurs, et à fonder leurs décisions sur des données probantes lorsqu’il s’agit des pratiques de l’industrie. Cela permet de veiller au maintien d’une variété et d’une stabilité des prix pour les consommateurs tout en évitant les pénuries dans la chaîne d’approvisionnement et la production d’œufs pour lesquels il n’existe aucun marché.

Récemment, les Producteurs d’œufs du Canada ont annoncé le début d’une transition coordonnée, systématique et axée sur le marché à partir des cages conventionnelles vers d’autres méthodes de production d’œufs. Nous sommes impatients de travailler avec les détaillants afin de veiller au maintien de l’offre d’œufs canadiens de qualité élevée sur les étagères de toutes les épiceries et nous continuerons de collaborer avec tous les intervenants de la chaîne d’approvisionnement pour y parvenir, et d’harmoniser nos approches dans la mesure du possible.

Le plan de transition de l’industrie tient compte du bassin croissant de preuves scientifiques établissant les bienfaits des cages améliorées, qui permettent aux poules d’afficher des comportements particuliers qui peuvent comprendre le perchage, le grattage, le picorage, les bains de poussière et la ponte en nid. L’industrie souhaite discuter de ces importants aspects, et du vaste plan de transition, avec les intervenants de la chaîne d’approvisionnement pendant la concrétisation de ce processus.

Nous appuyons depuis longtemps le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage, dont nous faisons partie, et nous avons présenté le plan de l’industrie pour que le Conseil l’examine dans le cadre de sa révision multipartite du Code de pratique pour l’industrie des œufs. Nous sommes déterminés à aider tous les intervenants à comprendre notre transition. Nous estimons qu’un Code qui tient compte des analyses, des documents et des propositions réalistes de l’industrie des œufs sera plus solide et qu’il constituera un excellent cadre à partir duquel de nombreuses autres améliorations pourront être apportées à notre industrie pendant des années à venir.