Pour aider à lutter contre le changement climatique, écoutons le Dr Nathan Pelletier


La durabilité est une priorité absolue pour l’industrie canadienne des œufs en 2017. Notre dossier est excellent à cet égard ‒ une étude récente montre qu’en cinquante ans, l’impact environnemental de notre industrie a diminué de moitié. Maintenant, nous regardons vers l’avenir, cherchant des moyens de rendre la production d’œufs encore plus écologique. À cette fin, nous faisons appel à des experts… et il y a très peu d’experts comme le Dr Nathan Pelletier.

nathan_pelletier_960x500-1

Le Dr Pelletier est un chercheur scientifique spécialisé en durabilité, détenant une maîtrise et un doctorat de l’Université Dalhousie. Présentement, il est chargé d’enseignement au campus Okanagan de l’Université de la Colombie-Britannique, travaillant au Département de biologie et à la Faculté d’administration. Il est également titulaire de la Chaire de recherche en durabilité de l’industrie des œufs. Depuis une dizaine d’années, il fait des recherches scientifiques dans le domaine de la durabilité, en portant une attention spéciale aux systèmes alimentaires. Il se passionne pour arriver à un monde plus durable par des moyens économiques. Mais c’est sa façon de poursuivre ce but qui est d’une valeur exceptionnelle.

Le Dr Pelletier se spécialise dans les évaluations du cycle de vie environnemental. Il analyse toutes les étapes d’une chaîne d’approvisionnement donnée, pour déterminer son impact sur l’environnement, du début de la production jusqu’à l’utilisation finale d’un produit par le consommateur. C’est une évaluation holistique des conséquences environnementales, et le Dr Pelletier trouve l’industrie des œufs particulièrement fascinante à cet égard.

nathan_pelletier_960x500-2

« L’industrie ovocole d’aujourd’hui fournit un merveilleux exemple des défis et opportunités de gérer la production alimentaire avec des objectifs de durabilité », explique le Dr Pelletier.

C’est lui qui a conçu l’étude montrant que l’impact environnemental de l’industrie des œufs a diminué de 50 %, alors que le secteur a augmenté d’autant. Il a modélisé plus de 100 chaînes d’approvisionnement agricoles durant sa carrière, allant de l’aquaculture aux pêcheries, en passant par l’agriculture traditionnelle. Ce qui a rendu cette étude unique, c’est qu’elle était rétroactive et révélait une industrie qui a fait de réels progrès dans la croissance et l’écologisation en même temps. On se demande maintenant : qu’est-ce qui arrive ensuite?

nathan_pelletier_960x500-3

Le Dr Pelletier y travaille. Ses recherches portent sur la création de nouveaux outils et techniques pour rendre l’industrie encore plus écologique. Il note : « Le but très important est de fournir à l’industrie canadienne des œufs et à ses partenaires de la chaîne de valeur des outils rigoureux et scientifiques qui permettront véritablement une durabilité globale dans cette industrie. »

Où le Dr Pelletier voit-il ses travaux dans cinq ans? « Dans cinq ans, dit-il, j’espère que l’information et les outils que produisent mes laboratoires de recherche seront mis en pratique dans toute l’industrie canadienne des œufs. » Nous sommes tellement heureux de travailler avec lui! Regardez cette vidéo pour découvrir les extraordinaires recherches du Dr Pelletier :