Une étude confirme une réduction importante de l’empreinte environnementale de la chaîne d’approvisionnements d’œufs canadiens


OTTAWA, le 20 juin 2016 – Les Producteurs d’œufs du Canada (POC) ont publié une étude indépendante menée par la Global Ecologic Environmental Consulting and Management Services qui révèle que l’empreinte environnementale de la chaîne d’approvisionnement et de production d’œufs canadiens a baissé de près de 50 pour cent entre 1962 et 2012.

L’étude, menée par le Dr Nathan Pelletier, est la plus complète du genre jamais effectuée par un secteur agricole canadien et a porté sur l’empreinte environnementale de la chaîne d’approvisionnement d’œufs canadiens depuis les 50 dernières années. Il a été découvert que dans le cas des systèmes de logement conventionnels, l’impact depuis la production d’œufs jusqu’à leur sortie de la ferme était en moyenne le tiers de ce qu’il était en 1962.

« Les producteurs d’œufs canadiens recherchent sans cesse de nouvelles façons d’accroître l’efficacité de la production d’œufs tout en étant soucieux de l’environnement », de dire Tim Lambert, chef de la direction chez les Producteurs d’œufs du Canada. « Alors que la production d’œufs a augmenté de plus de 50 pour cent entre 1962 et 2012, l’impact environnemental de l’ensemble du secteur des œufs a effectivement baissé dans le cas de toutes les émissions et l’utilisation des ressources. »

Entre autres choses, l’étude a conclu que les émissions acidifiantes de la chaîne d’approvisionnement et de production d’œufs ont chuté de 61 pour cent; les émissions eutrophisantes ont baissé de 68 pour cent; les émissions de GES ont décliné de 72 pour cent et, de plus, l’utilisation de l’énergie, des terres et de l’eau au cours du cycle de vie ont baissé de 41, 81 et 69 pour cent respectivement.

« Les gains d’efficacité à l’échelle de la chaîne d’approvisionnement de l’industrie ont exercé un impact positif sur la réduction de l’empreinte environnementale au cours des 50 dernières années », de poursuivre M. Lambert. « Les Producteurs d’œufs du Canada poursuivront leur travail avec tous les intervenants de la chaîne de valeur afin de s’assurer de demeurer sur cette voie et de continuer à progresser vers un avenir de plus en plus durable. »

Selon les conclusions du rapport, la durabilité environnementale accrue au sein de l’industrie des œufs peut être attribuable à divers facteurs, y compris la modification de la composition de la moulée, ce qui contribue de façon importante à réduire l’empreinte écologique de la chaîne, les engrais, l’amélioration de la santé des animaux et une productivité plus élevée en matière d’œufs et de poulettes.

Au sujet de l’étude

Le rapport a été produit sur une base contractuelle par la Global Ecologic Environmental Consulting and Management Services ltée au nom des Producteurs d’œufs du Canada. L’étude prenait appui sur la récente ACV environnemental menée pour le compte des POC et qui reflétait l’état de l’industrie en 2012 en plus de puiser à même une variété de sources y compris Statistique Canada et nos partenaires de l’industrie pour mieux comprendre les réalités qui prévalaient en 1962. L’étude consiste en une évaluation détaillée de l’incidence des changements au niveau du cycle de vie environnemental et des ressources dans la production d’œufs au Canada sur une période de 50 ans, soit de 1962 à 2012.

Au sujet des Producteurs d’œufs du Canada

Maintenant dans leur cinquième décennie comme l’une des organisations agricoles de premier plan au Canada, les Producteurs d’œufs du Canada gèrent l’approvisionnement d’œufs à l’échelle nationale et font la promotion de leur consommation, tout en représentant les intérêts des producteurs d’œufs réglementés de tout le pays.

Au sujet de la Global Ecologic Environmental Consulting and Management Services ltée

La Global Ecologic possède une vaste expérience dans le domaine des mesures de durabilité et des services de comptabilité biophysique, ses efforts étant axés sur la gestion de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. L’entreprise a documenté les données relatives à de nombreuses cultures agricoles, aux pratiques d’élevage, au secteur des pêches et de l’aquaculture, les chaînes de transformation et de distribution, en plus de travailler en étroite collaboration avec une variété de petites et grandes organisations afin de peaufiner leurs initiatives de durabilité à la fois au pays et à l’étranger.