Cinq faits saillants de notre rapport annuel de 2018


C’est un honneur pour moi d’agir à titre de chef de la direction des Producteurs d’œufs du Canada depuis les quinze dernières années. Je suis fier de travailler pour des familles de producteurs de partout au pays, que ce soit lors des grands succès ou des moments plus difficiles. Ensemble, nous avons atteint de nouveaux sommets, tant dans la vente d’œufs que dans nos nouveaux programmes, tout en nous faisant les défenseurs des familles de producteurs que nous représentons et des Canadiens qui comptent sur des œufs frais et abordables.

Vous trouverez toutes ces histoires de succès et bien plus encore dans notre rapport annuel de 2018, qui vient d’être publié. Voici cinq faits saillants du rapport que j’aimerais porter à votre attention :

1. Une marque d’assurance de la qualité des œufs à repérer

Nous avons passé des décennies à établir, à mettre en œuvre et à renforcer les normes d’assurance de la qualité pour la production des œufs. Aujourd’hui, ces normes sont de classe mondiale. Notre Programme national de soins aux animaux reflète l’engagement des producteurs envers la santé de leurs poules. De plus, notre programme Propreté d’abord – Propreté toujoursMC garantit que les œufs canadiens sont salubres et nutritifs. Ces normes sont importantes : 90 % des Canadiens font confiance aux normes de qualité qui s’appliquent aux aliments produits sur les fermes canadiennes. Les consommateurs canadiens profiteront maintenant d’une nouvelle façon visuelle de reconnaître les œufs produits au Canada selon les normes les plus élevées – des aliments en lesquels ils peuvent avoir confiance.

Cette année, nous avons lancé le programme Assurance qualité des œufs (AQO). Il s’agit d’une marque qui apparaîtra sur les boîtes d’œufs et qui certifie que ces œufs ont été produits en respectant les normes les plus strictes du programme Propreté d’abord – Propreté toujoursMC et du Programme national de soins aux animaux. L’AQO est l’assurance que, peu importe le type d’œufs que vous choisissez, vos œufs seront frais, de haute qualité et produits localement par des producteurs canadiens.

2. Douze années de croissance

Nous avons franchi un jalon important l’année dernière. 2018 a marqué la douzième année de croissance consécutive pour l’industrie canadienne des œufs, et tout indique que la demande d’œufs et de produits d’œufs continuera d’augmenter. Nous prévoyons une croissance accélérée cette année en raison de l’opinion de plus en plus positive des consommateurs au sujet des bienfaits des œufs pour la santé, des possibilités de croissance dans le secteur des petits déjeuners chauds et des activités promotionnelles soutenues au niveau des détaillants. La preuve est faite : les Canadiens aiment les œufs produits au Canada. Et il semble que cet amour continue de grandir alors que nous découvrons sans cesse de nouvelles raisons de choisir les œufs.

3. Des progrès considérables sur les fermes

Année après année, nous améliorons nos pratiques agricoles dans l’intérêt des producteurs et des Canadiens. Il n’en a pas été autrement pour l’année 2018.

Nous avons poursuivi notre travail sur le remaniement du Programme national de soins aux animaux afin d’y inclure les exigences du Code de pratiques mis à jour pour le soin et la manipulation des poulettes et des pondeuses. Le nouveau programme sera lancé en 2020.

Nous avons examiné en profondeur notre programme Propreté d’abord – Propreté toujoursMC, ce qui a mené à la mise en œuvre d’un nouveau processus qui renforce notre engagement global envers la salubrité des aliments.

Nous avons aussi réalisé des progrès considérables à l’appui de la transition nationale en matière de logement des poules, nous éloignant du logement conventionnel pour aller vers d’autres systèmes de logement. En 2016, 82 % des œufs canadiens ont été produits dans des logements conventionnels. Aujourd’hui, ce nombre est passé à 71 %. Il s’agit là d’étapes concrètes vers l’atteinte de notre objectif visant à éliminer les logements conventionnels au Canada d’ici 2036.

4. Une année caractérisée par les accords commerciaux

Les discussions sur les échanges commerciaux ont occupé une grande partie de notre temps l’année dernière. Le Canada et ses partenaires nord-américains ont renégocié l’ALENA, ce qui a donné lieu au nouvel Accord Canada–États-Unis–Mexique. Le Canada a aussi conclu l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste, un accord commercial avec des partenaires de la région du Pacifique. Les Producteurs d’œufs du Canada ont suivi de près les négociations, aux côtés de nos partenaires de la gestion de l’offre, en défendant les intérêts des producteurs d’œufs. Bien que la gestion de l’offre demeurera en place, le marché intérieur sera ouvert à l’importation de plus d’œufs étrangers. Il s’agit d’une nouvelle décevante, surtout pour les jeunes producteurs qui devront vivre avec les conséquences de ces concessions d’accès. Nous connaissons toutefois les règles de ces nouveaux accords et nous pouvons nous concentrer à élaborer des stratégies et des programmes pour en atténuer les répercussions.

5. Établir la confiance entre les producteurs et les Canadiens

J’ai déjà écrit que le fondement de notre succès est la confiance. La confiance entre notre industrie, nos familles de producteurs et les Canadiens que nous servons est essentielle. Sans elle, nous ne pourrions tout simplement pas exister. Tout ce que nous avons fait en 2018 – et tout ce que nous faisons depuis des décennies – a pour but de gagner la confiance en démontrant le plus grand respect pour nos collectivités, notre environnement et notre société. Ce travail reflète notre mission : faire en sorte que l’industrie canadienne des œufs trace l’avenir de l’agriculture canadienne en assurant une croissance durable, une amélioration constante et une responsabilité sociale.

Ce n’est là qu’un aperçu de ce que nous avons accompli en 2018. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez notre rapport annuel de 2018 ici.