Devenir producteur d’œufs : l’histoire de Andrew Monchuk


À environ 126 km à l’est de Saskatoon, on retrouve Lanigan, Saskatchewan—une petite municipalité de tout juste plus de 1 000 Canadiens. L’un des citoyens est Andrew Monchuk,  propriétaire d’une ferme on ne peut plus familiale! Andrew, sa mère et son père travaillent tous à la ferme, comme son épouse et son frère d’ailleurs. Les Monchuk cultivent du canola, de l’orge, de l’avoine et d’autres cultures commerciales. Mais, dit Andrew, « l’agriculture est un secteur commercial qui dépend de l’environnement », et Mère Nature détermine si l’année sera bonne ou mauvaise.

« Ma femme m’a encouragé à diversifier la ferme », dit Andrew, « et j’étais à la recherche d’un nouveau défi. » Comme défi, rien de mieux que d’ajouter une nouvelle opération à la ferme—la production d’œufs.

Andrew est l’un des nombreux producteurs à se joindre à l’industrie grâce à des programmes conçus pour faciliter la venue des nouveaux producteurs d’œufs. Ces programmes sont essentiels pour ceux qui prévoient devenir producteurs ovocoles. Comme le décrit si bien Andrew : « Ce qui m’a attiré vers l’industrie des œufs est, en fait, le programme pour les nouveaux producteurs. Sans ce programme, je ne suis pas convaincu que je pourrais justifier, d’un point de vue économique, la construction d’une exploitation avicole. »

Andrew et sa famille ont dressé un plan d’affaires et l’ont présenté à la Saskatchewan Egg Producers. « C’était un processus plutôt simple et direct à suivre », de dire Andrew « et j’étais content, mais très content, lorsque j’ai reçu l’appel téléphonique. »

Donc pourquoi la production d’œufs? Il y a certaines choses que Andrew aime, dont la stabilité de la gestion de l’offre : « si tous les aspects de ma ferme pouvaient prendre appui sur un revenu garanti comme mon exploitation ovocole, je dormirais plus tranquille le soir », d’ajouter Andrew.

La Saskatchewan Egg Producers voulait qu’Andrew se retrouve en production en-deçà d’une année civile donc il s’est empressé d’agir. Première étape : déterminer le genre d’exploitation qu’il voulait. Il a opté pour une volière après avoir visité des poulaillers en Saskatchewan et en Colombie-Britannique.

Cela a été possible grâce au programme provincial des nouveaux producteurs. Les programmes comme celui de la Saskatchewan—qu’on retrouve à l’échelle du pays—sont conçus pour faciliter la vie de ceux qui veulent se joindre à l’industrie. C’est ce qui a permis à Andrew Monchuk de devenir producteur d’œufs canadien—et il est sur le point de commencer ses activités de production.

« Le bâtiment comme tel est terminé et les poulettes seront placées au début de mai », de préciser Andrew. « Nous avons tout prévu et où nous en sommes me donne confiance. »

En bout de ligne, Andrew  ne  pourrait  être  plus  emballé  de  se joindre à l’industrie. Il se sent « très chanceux, très excité et très content ». C’est une occasion pour lui de faire œuvre de pionnier sur la ferme familiale Monchuk. « J’ai bâti à même beaucoup de choses entreprises par mes parents », dit-il avec fierté et, « cette fois, je m’éloigne de la routine et je donne suite à mon propre projet. »