Un déjeuner aux œufs peut aider les enfants à maintenir un poids sain


Les œufs sont un produit naturel frais qui apporte au corps et au cerveau des enfants 14 nutriments essentiels, y compris des protéines de haute qualité et des quantités appréciables de vitamine B12, vitamine A, vitamine D, fer, zinc, choline et folate. De plus, deux récentes études ont démontré que des déjeuners riches en protéines peuvent contribuer à des poids sains chez les enfants.1,2

Une de ces études a constaté que les enfants mangeaient moins de calories au repas de midi, alors que l’autre étude a révélé que les enfants avaient moins faim à la suite d’un déjeuner riche en protéines à base d’œufs. Ces constatations viennent s’ajouter aux preuves déjà recueillies au sujet des bienfaits des œufs pour les enfants en croissance.

Une étude récemment publiée dans le journal Eating Behaviours rapporte avoir constaté que les enfants mangeaient environ 70 calories de moins à midi après avoir mangé un déjeuner aux œufs plutôt qu’un déjeuner à base de céréales.1 Quarante filles et garçons de huit à dix ans de divers poids corporels ont participé à cette étude. À des jours distincts de l’étude, les enfants ont mangé un des trois repas du test (œufs, gruau ou céréales). Chacun de ces déjeuners contenait environ 350 calories et différentes quantités de protéines :

Le même jour, on offrait pour dîner aux enfants un buffet à volonté. L’étude a observé l’appétit des enfants et la quantité de nourriture consommée à chaque jour du test. L’étude a conclu que les enfants qui mangeaient un déjeuner à base d’œufs consommaient 70 calories de moins au dîner. Les auteurs ont indiqué qu’il s’agissait de la première étude qui a comparé systématiquement les effets de déjeuners aux œufs et aux céréales sur l’appétit des enfants et sur leur prise de calories dans un contexte contrôlé en laboratoire.

Une autre étude publiée récemment dans le Journal of Nutrition a constaté qu’un déjeuner plus riche en protéines à base d’œufs a réduit la faim de huit enfants de 12 ans comparativement à un déjeuner riche en glucides.2 On a servi à 16 enfants de poids normal et à 13 enfants de poids excessif soit un déjeuner riche en protéines à base d’œufs, soit un déjeuner riche en glucides à base de gaufres.

Dans cette étude, le déjeuner riche en protéines à base d’œufs augmentait de 32 % la sensation de satiété et diminuait la faim de 14 % et le désir de manger de 30 % comparativement au déjeuner riche en glucides. Les chercheurs ont aussi observé une dépense d’énergie remarquablement plus élevée chez les enfants de poids excessif après la consommation d’un  déjeuner riche en protéines à base d’œufs. Bref, leurs corps brûlaient plus de calories que les enfants de poids normal ayant mangé l’un ou l’autre des déjeuners.

Les auteurs ont conclu qu’un déjeuner riche en protéines réduit la faim, augmente la satiété et augmente la dépense d’énergie après le repas comparé à un déjeuner riche en glucides.

S’il ressort clairement que de nombreux facteurs contribuent à un poids sain (notamment de bonnes habitudes d’alimentation et l’activité physique), les chercheurs sont d’avis qu’un déjeuner riche en protéines à base d’œufs peut aider. Avec le temps, à prévenir le gain de poids chez les enfants.1,2 De plus, les œufs sont un choix naturel pour aider les enfants à manger moins de sucre.

La préparation de déjeuners sains à base de protéines d’œufs peut aider à fournir aux enfants l’énergie dont ils auront besoin toute la journée. Les experts conviennent qu’un déjeuner bien équilibré peut faire une grande différence dans le rendement scolaire des enfants. Un bon déjeuner aide les enfants à se concentrer et à être attentif, à améliorer leur mémoire et leurs aptitudes à résoudre des problèmes, à être plus assidus et à mieux répondre aux tests.6

¹ Kral TV et al. Comparison of the satiating properties of egg- versus cereal grain-based breakfasts for appetite and energy intake control in children. Eat Behav 2016; 20:14-20.
² Baum JI, GrayM and Binns A. Breakfasts higher in protein increase postprandial energy expenditure, increase fat oxidation, and reduce hunger in overweight children from 8 to 12 years of age. J Nutr 2015; 145(10):2229–35.
³ Fallaize R et al. Variation in the effects of three different breakfast meals on subjective satiety and subsequent intake of energy at lunch and evening meal. European Journal of Nutrition, 2013; 52(4):1353-⁴Ratliff J et al. Consuming eggs for breakfast influences plasma glucose and ghrelin, while reducing energy intake during next 24 hours in adult men. Nutrition Research, 2010; 30:96-103.
⁵ Vander Wal JS et al. Egg breakfast enhances weight loss. International Journal of Obesity, 2008; 32:1545-51.
⁶ Politt E, Matthews R. Breakfast and cognition: an integrative summary. Am J Clin Nut 1998; 67 (suppl):804S-13S.