Le Canada est la gestion de l’offre vont si bien ensemble


Stephanie Nanne est le portrait type d’une productrice d’œufs canadienne. Sa famille d’agriculteurs exploite la même terre dans l’est de l’Ontario depuis sept générations.1 Son grand-père a été le premier à vendre des produits de la ferme, mais c’est son père qui a fait de celle-ci ce qu’elle est aujourd’hui : une exploitation comptant 17 000 poules pondeuses, des cultures commerciales et un poste de classement d’œufs. Lorsque ses parents prendront leur retraite, Stephanie compte prendre la relève de la ferme. C’est la concrétisation d’un rêve pour elle et son mari Michael.

« J’ai toujours voulu élever ma famille sur cette terre », affirme Stephanie. « C’est une bonne façon de grandir, et on devient sa propre petite communauté ».2

Stephanie a obtenu son baccalauréat en sciences de l’Université de Guelph et, comme elle le dit elle-même, « à mesure que je poursuivais mes études universitaires, l’idée que je revienne à la terre ancestrale se confirmait ».3

Stephanie et sa mère Janet procèdent à la collecte d’œufs à leur ferme près de Perth, en Ontario.

L’histoire de la famille de Stephanie est représentative de tant de nos familles d’agriculteurs, où la tradition d’agriculture familiale est bien vivante et où les producteurs d’œufs observent directement les avantages d’une industrie ovocole stable pour leurs communautés et leur économie locale. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles nos producteurs d’œufs, nos collectivités et notre économie vont Si bien ensemble grâce à la gestion de l’offre.

Les Canadiens adorent les œufs frais, locaux et de haute qualité de nos producteurs canadiens, et ils soutiennent notre système de gestion de l’offre. La gestion de l’offre maintient la vigueur de notre économie ovocole et permet à nos œufs canadiens de demeurer toujours #Avantagoeufs.