COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

Le travail et la maison ne font qu’un pour le couple formé d’Eric et Sandra Dyck


Eric et Sandra Dyck forment un couple, mais aussi une belle équipe de producteurs d’œufs à Springstein au Manitoba. Ensemble, avec l’aide de Susan, la mère d’Eric, ils gèrent une vaste ferme où l’on retrouve des œufs, des cultures, des abeilles, des chèvres, des panneaux solaires, et même un cheval miniature. L’aventure d’Eric et de Sandra a commencé, quel hasard, lorsqu’ils se sont rencontrés dans une grange.

« Nous étions tous deux cowboys dans un camp du coin, raconte Eric. Nous nous sommes mariés deux ans plus tard! » Seize années sont passées depuis, et Eric et Sandra ont bâti ensemble tout un patrimoine, comme partenaires autant dans la vie qu’en affaires.

Sandra avait commencé sa carrière en soins de santé, mais après le décès du père d’Eric en 2013, elle s’est mise à travailler à temps plein à la ferme. Eric a été agriculteur toute sa vie. Tous ses souvenirs de famille le ramènent à la ferme. Lorsqu’il était plus jeune, il menait ses propres activités parallèles à la ferme et aidait à conduire la moissonneuse-batteuse. Le grand-père d’Eric a été pour lui une source d’inspiration : toujours calme, pétillant de charisme et possédant un sens de l’humour débordant. Cet homme d’une grande personnalité était issu d’un milieu modeste. « Ils ont grandi avec presque rien », raconte Eric à propos de ses grands-parents, qui ont bâti leur ferme petit à petit, à partir d’une terre, et ont construit leur poulailler à la fin des années 60.

Les grands-parents d’Eric sont devenus producteurs d’œufs quelques années seulement avant l’introduction de la gestion de l’offre. Eric se souvient d’avoir entendu des histoires à propos des années précédant ce système. « Elles étaient plutôt difficiles », dit-il. Aujourd’hui, grâce à la gestion de l’offre, la famille Dyck produit des œufs frais et locaux pour les consommateurs canadiens, tout en recevant un juste revenu pour son travail. La gestion de l’offre procure donc à la ferme une source de revenu stable et garantie.

Lorsqu’Eric et Sandra parlent de leur ferme, deux mots ressortent souvent : liberté et famille. Le trajet matinal n’est en fait que de quelques pas à partir de leur perron. « L’agriculture, c’est comme la maison », déclare Sandra; ils adorent le temps qu’ils passent ensemble et la façon dont tous les membres de la famille participent. Ils travaillent avec Susan, la mère d’Eric, qui est aussi leur voisine. L’un des enfants aime travailler avec le bétail, l’autre a un intérêt marqué pour les céréales. En travaillant tous ensemble, les membres de la famille Dyck contribuent à leur succès commun.

« La diversité est une force pour la ferme », selon Sandra. Les rôles joués par chaque membre de la famille jouent à leur tour un rôle sur leur force commune. Eric dit que la grande force de Sandra réside en sa vision des gens et de leurs besoins. Sandra répond à son tour que la force principale d’Eric est sa passion et sa motivation. Tous partagent la même passion pour l’apprentissage constant. « Nous nous efforçons toujours de nous améliorer », déclare Eric.

Pour les enfants de la famille Dyck, grandir et apprendre sont également des passions qu’ils partagent, eux qui aspirent à prendre la relève de la ferme un jour. Voici la preuve que la production d’œufs au Canada est vraiment une affaire de famille : l’une des rares et précieuses occasions où le travail que vous aimez s’entremêle avec les personnes que vous aimez le plus.