COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

Comment cette productrice d’œufs partage-t-elle son quotidien à la ferme avec sa communauté?


Sandra Dyck aime être avec les gens : les rencontrer, apprendre à les connaître, leur faire découvrir ce à quoi sa vie ressemble en tant que productrice d’œufs du Canada. Vous la trouverez souvent lors d’événements communautaires ou lors de visites guidées à la ferme de sa famille à Springstein, au Manitoba.

« L’Université du Manitoba nous a approchés pour que l’on offre des visites guidées de notre poulailler », explique Sandra. Ainsi, elle et son mari ont accueilli des groupes d’étudiants provenant des environs de Winnipeg et leur ont révélé les rouages de la ferme ovocole. Au fil du temps, les visites se sont étendues du poulailler jusqu’aux multiples autres facettes de la ferme familiale.

Le taux de participation a également augmenté. Sandra et Eric ont offert des visites supervisées à des élèves ayant l’anglais comme langue seconde, des enfants provenant de communautés environnantes et même à des employés du comptable de la famille Dyck. Aujourd’hui, ils offrent une visite annuelle pour les nouveaux Canadiens, une expérience que Sandra affectionne particulièrement. En fait, bon nombre de ces nouveaux Canadiens ont exploité des fermes dans leur pays d’origine. Elle aime le partage de connaissances que ces rencontres engendrent.

Sandra et Eric Dyck sur leur ferme familiale à Springstein, au Manitoba.

« Nous sommes le garde-manger de Winnipeg », indique Sandra. Les Dyck sont donc parfaitement placés pour partager l’expérience de la vie à la ferme avec les Manitobains issus du milieu urbain. Collaborer avec des partenaires communautaires et offrir des visites organisées est une activité que vous trouverez dans de nombreuses fermes au Canada. Les producteurs adorent partager leur savoir-faire, en particulier avec ceux qui n’auraient autrement pas la possibilité de découvrir d’où provient leur nourriture.

« La visibilité est importante pour aider les gens à comprendre la production alimentaire », explique Sandra. « Ce n’est pas tout à fait ce à quoi ils s’attendent. Les gens sont fascinés par notre avant-garde, ils ne réalisent pas à quel point la science est essentielle à l’agriculture ».

La famille Dyck produit des œufs frais, locaux et de haute qualité pour les Canadiens.

Une grande partie des dernières avancées scientifiques en matière d’élevage d’œufs se trouve dans le système de logement en colonies enrichies des Dyck. Le logement aménagé est conçu dans le but de favoriser la manifestation de nombreux comportements naturels; par exemple, les poules ont accès à des commodités comme des tapis de grattage et des perchoirs qui leur permettent d’exprimer leurs instincts naturels.

« Je dis aux visiteurs que ce sont les œufs qu’ils mangent à Winnipeg », affirme Sandra avec fierté. « C’est le régime de 100 milles. Les œufs sont produits localement ».

En effet, en raison de la gestion de l’offre, la grande majorité des œufs consommés au Canada sont produits par des producteurs locaux. Cette connexion locale – c’est-à-dire le fait que les producteurs et les consommateurs soient voisins – permet aux clients de « mettre un visage sur le produit », comme le dit Sandra, « et les gens se sentent mieux à l’idée d’acheter local ».

Pour en savoir plus sur la vie à la ferme ovocole, assurez-vous de consulter notre visite virtuelle!