Les œufs sont pour les femmes une source naturelle de choline – un nutriment clé dans le développement du cerveau des bébés


Des chercheurs canadiens ont découvert que les femmes enceintes ou qui allaitent qui mangent des œufs ont de meilleures probabilités de satisfaire leurs besoins de choline1, un élément nutritif essentiel qui favorise le développement du cerveau des bébés.

Durant le développement d’un bébé, la choline affecte des parties du cerveau qui sont responsables de la mémoire et de la capacité d’apprendre.2 Certaines données probantes portent à croire que la choline joue également un rôle dans la bonne formation du tube neural, tout comme l’acide folique, bien que des recherches plus poussées sont nécessaires pour mieux comprendre ce rôle.3

Une recherche présentée à la conférence de janvier 2016 de la Société canadienne de nutrition a fait ressortir la nécessité de surveiller plus attentivement la choline durant la grossesse.4 Des chercheurs de l’Université de Toronto ont constaté que 87 % des femmes enceintes consommaient moins que la dose recommandée de choline.4

Santé Canada recommande 425 mg de choline par jour pour les femmes (de 19 ans et plus) et jusqu’à 450 mg durant la grossesse et 550 mg durant l’allaitement.

Il semble que peu de femmes connaissent ce nutriment et le rôle qu’il joue dans le développement du cerveau des bébés. Ceci peut s’expliquer en partie du fait que la choline n’a été officiellement reconnue comme nutriment essentiel par Santé Canada et l’Institute of Medicine des É.-U. qu’en 1998.5

Les sources alimentaires de choline, comme les œufs, sont particulièrement importantes parce que peu de suppléments prénataux contiennent présentement de la choline. Les experts qui reconnaissent le rôle important que joue la choline dans le développement du cerveau des bébés sont d’avis que ce nutriment mérite qu’on lui accorde plus d’attention.

Une autre étude canadienne, publiée en 2014, a constaté que peu de femmes enceintes ou qui allaitent satisfont aux recommandations nutritionnelles en matière de choline.1 Dans cette étude, 77 % des femmes enceintes et 90 % des mères qui allaitent consommaient moins de choline que ce qui est recommandé.

Les chercheurs ont constaté que les femmes enceintes qui consommaient au moins un œuf par période de 24 heures avaient huit fois plus de probabilités de satisfaire aux recommandations en matière de choline que celles qui ne consommaient pas d’œufs.Bien que moins efficace, une plus forte consommation de lait avait aussi un effet positif sur l’apport de choline chez les femmes. Les auteurs de cette étude ont conclu que la consommation d’œufs et de lait peut aider les femmes à satisfaire aux recommandations quotidiennes en matière de choline.

Les experts reconnaissent les œufs comme une source concentrée de choline qui contient plus de choline que les autres sources alimentaires communes (voir tableau ci-dessous). La choline se trouve dans les jeunes d’œufs et les femmes peuvent obtenir plus de la moitié de la quantité de choline recommandée en mangeant deux œufs par jour, ce que le Guide alimentaire canadien reconnaît comme une portion.

Apport en choline de certains aliments communs

Aliment (par portion recommandée par le Guide alimentaire canadien) Choline (mg)
Œufs (2 gros œufs durs) 294
Longe de porc (75 g, grillée) 74
Poitrine de poulet (75 g, rôtie) 64
Flétan (75 g, au four) 56
Lait (250 mL / 1 tasse, 1 %) 46
Épinard (125 mL / 1/2 tasse, bouilli) 19

Les œufs sont un choix naturel, pratique et polyvalent pour les femmes, surtout durant les années de fécondité, fournissant 14 nutriments essentiels, y compris protéines, fer, vitamine B12 et choline. La dégustation d’œufs dans un régime alimentaire sain est un moyen simple pour les femmes de satisfaire aux exigences en matière de choline. Pour en apprendre davantage au sujet des nutriments dans les œufs.