Justin Dunphy : Il est important de savoir d’où vient notre nourriture et d’appuyer les producteurs


Voici le troisième d’une série de portraits de jeunes producteurs d’œufs. Ils participent tous au programme national de la relève des Producteurs d’œufs du Canada et prendront part au congrès annuel de la Table pancanadienne de la relève agricole, qui a lieu à Ottawa du 24 au 26 février.

Justin Dunphy

20 ans
Keswick (Nouveau-Brunswick)

Justin Dunphy raconte que ses amis – du moins, ceux et celles qui ne viennent pas d’un milieu agricole – sont souvent surpris quand ils ont la chance de visiter l’entreprise familiale située à l’extérieur de Fredericton au Nouveau-Brunswick.

En premier lieu, l’ampleur des opérations surprend. L’entreprise de la famille Dunphy compte 50 000 pondeuses et 60 000 poulettes, en plus de sa propre meunerie et un poste de classement.

Ensuite, ses amis s’aperçoivent que Justin doit travailler très fort – surtout quand il les invite à l’accompagner dans ses tâches, comme le nettoyage des poulaillers.

Arrive un moment où ils constatent que les Dunphy, comme tous les autres producteurs d’œufs à travers le pays, travaillent fort pour produire un aliment qu’ils consomment quotidiennement, un aliment qu’ils peuvent facilement se procurer à l’épicerie.

Cette constatation alimente la fierté que ressent Justin quand il pense à son travail de jeune producteur d’œufs.

« Je crois qu’il est très bon pour les gens de savoir comment fonctionne une entreprise agricole, dit-il. Il est important de savoir d’où vient notre nourriture et d’appuyer les agriculteurs. »

Justin a grandi sur la ferme familiale. Selon lui, le simple fait d’avoir grandi dans le milieu a contribué à son désir d’y faire carrière.

Après son secondaire il est parti travailler dans l’Ouest canadien comme opérateur de machinerie lourde, mais il est rapidement revenu à la maison. Il travaille maintenant à temps plein à la ferme, avec ses parents et son grand-père.

Il s’occupe plus particulièrement de la gestion de certains éléments de l’entreprise.

Il est responsable, par exemple, du poste de classement, qui fonctionne les mardis et les jeudis. Il fait la mise en place avant l’arrivée du personnel et s’assure du bon fonctionnement des opérations.

Il travaille également à préparer la moulée et en fait la distribution, en plus de s’occuper du nettoyage des poulaillers.

Le fait qu’il a des tâches variées lui plaît, autant que l’idée de travailler avec sa famille.

Bien des gens croient qu’il est facile de travailler avec les membres de sa famille, explique-t-il, mais en réalité ça ne l’est pas toujours. Ta famille va te pousser, dit-il, « et tu ne peux pas vraiment te laisser aller. »

Par contre, il se rend compte que même à 20 ans, son opinion est respectée.

Quand il regarde vers l’avenir, il voit beaucoup d’œufs.

« Je m’imagine travailler ici toute ma vie, » dit-il. Il ajoute qu’il espère que le programme des jeunes producteurs va lui permettre d’approfondir ses connaissances de l’industrie où il a l’intention de faire carrière.