Eric Simpson : Tout me plaît


Eric Simpson

Simpson Poultry Farms Ltd., Glencoe (Ontario)
25 ans

Au début de 2013, Eric Simpson a connu un coup dur : Son père Peter est décédé des suites d’une maladie du cœur.

Eric et son frère Owen ont dû prendre la relève et sont devenus responsables de l’entreprise familiale, avec ces 21 000 pondeuses. Quand on pense qu’Eric a également une épouse et un fils nouveau-né, on comprend que c’est un jeune homme très occupé.

Mais Eric ne se laisse pas abattre. Il ne pense pas trop à ses difficultés, ni au passé. Il parle plutôt de ce qui lui plaît dans la vie qu’il mène, et de l’avenir qu’il se construit en dirigeant Simpson Poultry.

Bien que son père lui manque, Eric dit ne pas avoir eu de difficulté à prendre la relève. C’est que, avec son frère, il avait beaucoup travaillé à la ferme avec son père; celui-ci lui avait montré à ses fils comment faire.

Et quand son père est tombé malade, il avait pris l’habitude de rappeler à ses fils qu’un jour il ne serait plus là – question de renforcer les leçons.

Son père lui a appris plusieurs choses, dit Eric, mais la plus importante est ne jamais faire plus d’un changement à la fois. « Si on change deux choses, on ne sait jamais laquelle des deux a amélioré la situation».

Eric était jeune quand il a eu la piqûre de l’agriculture. À 19 ans il a acheté à une tante une terre avec une maison. La vie d’agriculteur est une vie qui lui convient parfaitement, dit-il.

Glencoe se trouve dans le sud-ouest de l’Ontario, dans le comté de Middlesex, à proximité de la ville de London.

Eric aime bien la tranquillité du coin. Il aime également le fait qu’il est son propre maître, et qu’il n’y a personne pour lui dire quoi faire.

« J’aime bien faire les affaires à ma façon, dit-il. Et j’aime bien aussi le fait de ne pas avoir à composer avec d’autres personnes à tous les jours ». L’avantage de travailler avec les animaux, dit-il, c’est que les animaux ne te répondent pas.

Il est fier de sa production d’œufs, et veut que les gens sachent que les animaux chez lui sont bien traités.

De l’extérieur, la vie d’un producteur d’œufs peut sembler routinière; mais Eric ne la voit pas ainsi.

Les jours se suivent, dit-il, mais ne se ressemblent pas.

Il aime se lever au petit matin et entreprendre les travaux à la ferme. Il aime passer beaucoup de temps dehors. « Tout me plaît » dit-il en parlant de sa vie. Il aime également le fait de pouvoir trouver un peu de temps pour se distraire.

Son père était un passionné de l’automobile, et en particulier les vielles auto; les deux fils ont hérité de cette passion.

Peter Simpson collectionnait des autos, et il aimait voyager aux États-Unis pour participer à des courses. Là aussi, ses fils ont pris la relève.