La production d’œufs permet de concilier travail et famille pour ce jeune producteur


Voici le septième d’une série de portraits de jeunes producteurs d’œufs. Ce sont tous de jeunes leaders du Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada.

Tylor Van Kessel

Arkona, Ontario

En 2006, le jeune producteur d’œufs Tylor Van Kessel a acheté sa première ferme à Arkona, en Ontario, avant de faire l’acquisition d’une deuxième à peine quelques années plus tard. Après une formation en mécanique d’entretien, Tylor a travaillé à l’extérieur dans l’industrie agricole tout en cultivant la terre à sa ferme. Toutefois, celui-ci affirme que la production d’œufs a toujours fait partie de ses projets. Son rêve s’est réalisé en 2011 lorsqu’il a fondé sa ferme de production d’œufs.

Comptant au début 9 000 poules, Tylor a construit son poulailler en y laissant suffisamment d’espace pour élargir ses activités. L’exploitation a continué de croître au fil des ans et compte aujourd’hui 17 500 poules dans un système de logement en liberté. Le jeune producteur envisage d’étendre ses activités à la production d’œufs biologiques et de bâtir un poulailler qui répond à la croissance et aux possibilités du marché décelées par son classificateur.

Tyler exploite la ferme avec sa femme Robyn qui, en plus de s’occuper de la comptabilité de la ferme, est également entraîneuse de patinage artistique à temps plein. Le couple élève ensemble ses trois enfants : Shea, 6 ans, Dodge, 3 ans, et Rex, 1 an. Selon Tyler, ceux-ci sont comme tous les enfants qui grandissent à la ferme; ils aiment passer du temps dans le poulailler, aider aux tâches agricoles et jouer.

La souplesse que lui procure la vie de producteur d’œufs est un aspect que Tylor aime beaucoup, car elle lui permet de concilier travail et obligations familiales, d’autant plus que sa femme travaille les soirs et les fins de semaine. « Je m’occupe de la routine du matin, j’envoie les enfants à l’école et à la garderie, explique-t-il, je vais les accueillir lorsque l’autobus les ramène à la maison, puis je m’occupe du souper. » Il admet que la vie à la ferme est parfois très mouvementée et qu’il doit alors faire appel à une alliée de taille : grand-maman.

Tylor trouve également le temps de s’engager auprès de sa collectivité, notamment en agissant à titre de délégué pour la zone 1 des Egg Farmers of Ontario et en participant à des activités destinées aux jeunes agriculteurs commanditées par Financement agricole Canada.

Au cours de l’année à venir, il passera un peu plus de temps à l’extérieur alors qu’il sera de la cohorte de 2019 du Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada. Il connaît l’existence du programme depuis quelques années et avait hâte d’y participer, mais a attendu le moment propice pour se lancer. « Je trouve important de m’investir », remarque-t-il, « et d’en apprendre davantage sur ce qui se passe ailleurs dans l’industrie afin d’aider ma propre exploitation à prospérer. »