Utiliser des coquilles d’œufs pour régénérer des os humains?


« C’est un domaine de recherche dynamique et en pleine expansion qui, si nous réussissons, pourrait mener à des avancées considérables pour la santé humaine. »

Voilà comment M. Maxwell Hincke, professeur au Département de médecine cellulaire et moléculaire de l’Université d’Ottawa, décrit son plus récent projet : réutiliser des coquilles d’œufs pour la culture de nouveaux tissus osseux.

« Notre objectif ultime, évidemment, serait d’appliquer ce processus au corps humain », affirme M. Hincke.

Voilà seulement un exemple du potentiel que présentent les recherches sur les œufs pour améliorer la santé des Canadiens. En effet, après le sang, les os sont les tissus les plus fréquemment transplantés à l’échelle mondiale1. À l’heure actuelle, on a généralement recours à l’autogreffe pour traiter les défauts osseux, c’est-à-dire prélever du tissu osseux sain d’un patient pour le greffer sur la zone endommagée. Or, selon M. Hincke et son équipe de chercheurs, les coquilles d’œufs pourraient servir à régénérer le tissu osseux de manière naturelle.

Les recherches de M. Hincke visaient à étudier deux sortes de particules de coquilles d’œufs pour déterminer si elles pouvaient être employées comme matériau de régénération osseuse : d’abord des particules de coquilles d’œufs ordinaires, puis un matériau nanotexturé, créé à partir de particules de coquilles traitées à l’acide phosphorique. Les deux types de particules ont été mis en suspension dans des matrices poreuses en trois dimensions, dans lesquelles des cellules souches mésenchymateuses humaines ont été injectées, puis cultivées pendant 21 jours. Les deux tests ont eu pour effet de renforcer leurs matrices respectives en augmentant leur résistance à la dégradation en comparaison avec une troisième matrice vierge, ce qui suggère que les deux types de particules pourraient convenir à la régénération du tissu osseux.

Cette avancée stimulante permet d’envisager de nouvelles recherches, en quête d’une méthode efficace pour régénérer les os humains à partir de coquilles d’œufs. Il s’agit là d’un exemple illustrant que les Producteurs d’œufs du Canada investissent en recherche dans les universités canadiennes – et d’une façon que l’humble œuf contribue à améliorer nos vies à tous!

« Les Producteurs d’œufs du Canada sont des partenaires formidables, dit M. Hincke. C’est grâce à leur programme de financement que nous avons obtenu les ressources nécessaires pour cette étude et pu soutenir nos étudiants de deuxième cycle. La confiance dont ils ont fait preuve en finançant notre projet nous a vraiment motivés à mener à bien nos recherches. »

Les Producteurs d’œufs du Canada appuient les recherches dans de nombreux domaines prioritaires et alimentent l’innovation, tout en apportant leur soutien à la prochaine génération de chercheurs et de spécialistes de l’industrie. Pour en savoir plus sur notre programme de recherche, y compris sur le processus de demande pour les chercheurs, cliquez ici.