COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

Une ingénieure du Québec voit un brillant avenir dans la production d’œufs


Voici le cinquième d’une série de portraits de jeunes producteurs d’œufs. Il s’agit tous de jeunes leaders du Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada.

Pascale Mageau-Béland

Plaisance, Québec

Pascale Mageau-Béland est une ingénieure professionnelle qui travaille dans le secteur de l’industrie minière à Montréal depuis les huit dernières années. En 2017, elle a ajouté un autre titre de poste à son curriculum vitæ : productrice d’œufs.

Pascale a grandi sur la ferme familiale de production d’œufs et de volailles en Outaouais, au Québec, avec son père, Nil Béland, et ses frères et sœurs, Geoffroy, Judith et Blanche. Elle a rencontré son mari Marco alors qu’ils étudiaient l’ingénierie à Polytechnique Montréal. Après avoir reçu leur diplôme universitaire, le couple s’est établi à Montréal et les deux ont commencé leur carrière en ingénierie.

« Après avoir vécu et travaillé quelques années à Montréal, explique Pascale, nous avons réalisé que nous aimions notre travail… mais que nous adorions aussi passer du temps à la ferme et nous y impliquer. Nous avons donc discuté avec mon père et lui avons demandé comment nous pourrions nous impliquer davantage. »

Le couple a créé la Ferme Pascale et Marco Inc. en 2017 après avoir acheté une terre et un quota du père de Pascale. Leur entreprise compte un poulailler biologique flambant neuf qui abrite actuellement 8 400 poules élevées en liberté : celui-ci est opérationnel depuis 2018.

Tout en faisant croître leur entreprise, ils ont également agrandi leur famille : leur fille, Florence, est née en avril 2018. Cette dernière a été plongée dans la vie à la ferme dès ses premiers instants : elle est venue au monde en plein milieu de la construction de leur nouveau poulailler. Pascale raconte que Florence adore passer du temps à la ferme et avec les animaux. « Le premier animal qu’elle a été capable de nommer était un poulet. »

Pascale et Marco continuent de vivre à Montréal avec Florence, où ils travaillent à temps plein dans leurs carrières respectives en ingénierie. Ils gèrent leur entreprise à distance avec l’aide de leurs employés. « Nous passons du temps chaque jour au téléphone avec nos employés », dit Pascale, et ils font le trajet d’une heure trente jusqu’à la ferme les fins de semaine. Leur plan à long terme est de déménager à la ferme et de s’impliquer davantage dans les opérations quotidiennes. Ils ont également entrepris un plan de succession de la ferme qui leur permettra éventuellement de devenir propriétaires de la ferme de la famille de Pascale, lorsque son père prendra sa retraite, ce qui fera d’eux la troisième génération à exploiter la ferme qu’ont démarrée ses grands-parents.

Pascale, qui veut s’impliquer davantage à l’échelle locale avec la Fédération des producteurs d’œufs du Québec, saisit l’occasion d’en apprendre plus sur l’industrie des œufs en participant au Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada en 2020. Elle explique que ce programme l’intéresse, car il donne l’occasion de rencontrer d’autres jeunes producteurs de l’industrie des œufs et d’apprendre de ces derniers. « Les producteurs qui assistent aux mêmes conférences que nous sont pour la plupart plus âgés, dit Pascale, donc ce qui m’intéresse est de rencontrer d’autres jeunes producteurs comme nous… Nous apprenons différemment et nous avons des idées différentes. »