COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

La recherche révèle comment les œufs favorisent la fonction cognitive


Les Canadiens savent que les œufs constituent une importante source de protéines de haute qualité, de bons gras et d’autres nutriments comme la vitamine A, D et E, la choline, le fer et le folate. Le rôle des œufs dans le développement cérébral, la mémoire et l’apprentissage fait de plus en plus l’objet de recherches en nutrition. Voici trois choses que vous devez savoir concernant l’effet bénéfique des œufs sur la fonction cognitive :

La recherche indique que la lutéine contenue dans les œufs peut favoriser la réussite scolaire

La recherche montre que la lutéine et la zéaxanthine, deux antioxydants contenus dans les œufs, sont associées positivement à la fonction cognitive des aînés1. Cependant, les concentrations de ces antioxydants ont tendance à être plus élevées chez les bébés et amènent les scientifiques à se demander quels sont leurs effets sur la fonction cognitive des enfants2.

Des chercheurs de l’Université de l’Illinois se sont penchés sur cette question dans le cadre de deux études qui portaient sur le lien entre la lutéine contenue dans le cerveau et la fonction cognitive des enfants. La lutéine contenue dans le cerveau a été mesurée au moyen d’un test oculaire appelé « densité optique du pigment maculaire » ou « MPOD ». Ces chercheurs ont remarqué un lien positif entre la MPOD et la réussite scolaire3. Selon les auteurs, ces études sont parmi les premières à établir un lien entre la lutéine et les capacités cognitives chez les enfants4.

La choline favorise le développement cérébral des bébés

La choline, un autre nutriment contenu dans les œufs, joue un rôle dans le développement et la fonction du cerveau5. En 2017, l’American Medical Association a formulé de nouvelles recommandations sur la supplémentation adéquate de vitamines prénatales chez les femmes enceintes. Selon l’AMA, « des taux adéquats de choline, un nutriment essentiel contribuant au développement adéquat du cerveau et de la moelle épinière, sont nécessaires au déroulement normal de la grossesse et, notamment, au développement du système nerveux du fœtus et à la réduction de l’incidence des malformations congénitales6. »

Santé Canada recommande un apport quotidien de 425 mg de choline pour les femmes (âgées de 19 ans et plus) et un apport quotidien plus élevé pendant la grossesse et l’allaitement, soit 450 mg et 550 mg, respectivement7. Une étude albertaine réalisée en 2014 a révélé que les femmes enceintes ou qui allaitaient étaient peu nombreuses à suivre les recommandations en matière d’apport nutritionnel de choline. L’étude a également montré que les femmes qui consommaient au moins un œuf par jour étaient huit fois plus susceptibles d’obtenir l’apport de choline recommandé8.

Une étude réalisée en 2015 a révélé que 87 % des Canadiennes enceintes avaient un apport quotidien de choline inférieur à 450 mg. Selon les conclusions de l’étude, il y a lieu de poursuivre la recherche pour envisager l’inclusion de la choline dans les suppléments prénatals compte tenu de l’importance de ce nutriment pendant la grossesse9.

Une portion de deux œufs procure 412 mg de choline. Les femmes peuvent donc aisément obtenir l’apport de choline recommandé en intégrant des œufs dans le cadre de saines habitudes alimentaires.

Les taux maternels de choline permettent d’augmenter la vitesse de traitement de l’information chez les bébés de moins de 1 an

Les effets bénéfiques de la choline sur le cerveau se font sentir tôt. En fait, ils se manifestent avant même la naissance et ont fait l’objet de travaux de recherche dirigés par Mme Marie Caudill et ses collaborateurs, à l’Université Cornell. Les données publiées par ce groupe de chercheurs montrent que les bébés qui avaient été exposés à des taux maternels plus élevés de choline pendant le troisième trimestre de la grossesse présentaient une vitesse de traitement de l’information plus élevée durant leur première année de vie10. Il s’agit d’un indicateur de la fonction cognitive et de l’intelligence.

Des résultats similaires ont été observés dans le cadre d’une étude menée par l’Université de la Colombie-Britannique auprès de femmes enceintes, à Vancouver. L’étude a montré un lien entre l’apport maternel de choline pendant la première moitié de la grossesse et de meilleurs résultats chez les bébés soumis à des tests cognitifs, indiquant un meilleur développement cognitif11.

Il y a plus encore à découvrir en ce qui concerne le lien entre la choline et la santé cérébrale. Les œufs constituent une excellente source de choline et procurent de nombreux autres bienfaits nutritionnels. Voilà une autre bonne raison pour les Canadiens de pouvoir apprécier les nutriments contenus dans les œufs au déjeuner, au dîner et au souper.


1 Egg Nutrition Center
2 Egg Nutrition Center
3 Egg Nutrition Center
4 Egg Nutrition Center
5 Harvard Medical School
6 American Medical Association
7 Santé Canada
8 The British Journal of Nutrition
9 The Journal of Nutrition
10 Egg Nutrition Center
11 PLOS ONE