COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

Il était une fois… une ferme familiale canadienne et l’histoire de sa croissance


Eric et Sandra Dyck gèrent 4D Farms avec l’aide de Susan, la mère d’Eric, à Springstein, près de Winnipeg, au Manitoba. Il y a de cela quatre générations, la famille Dyck produisait des céréales et élevait des cochons et des vaches. Aujourd’hui, elle produit du blé, de l’avoine, du soya, de l’ivraie pour le gazon, de la luzerne pour la production de semences, des abeilles coupeuses de feuilles et des œufs. Une telle diversité est possible grâce au système canadien de gestion de l’offre.

Un camion de transport charge les céréales produites à la ferme de la famille Dyck.
Eric est un producteur d’œufs de quatrième génération de Springstein, au Manitoba. Sa ferme abrite entre autres des abeilles coupeuses de feuilles.

« Ce qui est formidable au Canada, c’est que lorsqu’on mange un œuf, on sait que cet œuf vient de la région », raconte Eric. Cet approvisionnement local est attribuable à la gestion de l’offre, un système propre au Canada qui garantit que les œufs consommés au Canada sont produits au Canada, selon des normes de classe mondiale, par des producteurs de la région comme Eric et Sandra. Il s’agit d’un excellent système pour les Canadiens, qui peuvent ainsi profiter d’un approvisionnement constant en œufs frais et locaux, mais c’est également un système important pour les producteurs.

La volatilité du marché est la norme pour de nombreux produits agricoles. La gestion de l’offre apporte une stabilité et une constance très appréciées pour des producteurs comme Eric.

C’est d’autant plus important compte tenu du fait que l’agriculture est un secteur comportant bon nombre de hauts et de bas. « Les autres produits de notre ferme sont plus instables, dit Eric. Leur production dépend beaucoup des conditions météorologiques. Il y a de nombreux creux dans le marché et le prix des intrants ne diminue pas. En diversifiant la production, nous pouvons nous permettre de nous couvrir vis-à-vis du marché. »

« Je dirige une entreprise et je passe beaucoup de temps à faire des calculs, raconte Eric. Le chèque régulier provenant de la production d’œufs est très important. Ce revenu stable – rendu possible grâce à la gestion de l’offre – me permet d’embaucher en permanence le seul employé à temps plein que nous avons. Et cela signifie que nous soutenons aussi sa famille. »

Les producteurs comme la famille Dyck investissent dans de nouvelles technologies, comme ces panneaux solaires qui alimentent en électricité le poulailler et la maison familiale.

Un revenu régulier est synonyme de stabilité. La stabilité est tout simplement le meilleur tremplin vers la croissance, et la croissance permet d’apporter des innovations emballantes à la ferme de la famille Dyck, comme des panneaux solaires. Cet investissement dans l’énergie verte a aidé la famille à bâtir une ferme plus durable sur le plan environnemental. Les panneaux solaires permettent également à la famille Dyck d’économiser de l’argent, car ils génèrent périodiquement des surplus d’électricité qui peuvent être revendus au système énergétique de la province.

La stabilité a également permis à Eric et à Sandra d’investir dans de nouvelles technologies pour leur poulailler, comme un système de logements aménagés et un système d’alimentation en tandem. « Ce système distribue aux poules la portion exacte de moulée dont elles ont besoin, lorsqu’elles en ont besoin, explique Eric à propos du système d’alimentation. Il réduit également le coût de la moulée, sans parler de la diminution du gaspillage alimentaire. »

La gestion de l’offre est un gage de réussite, et la ferme familiale des Dyck est un excellent exemple de la façon dont ce système favorise la croissance des producteurs canadiens – maintenant et dans l’avenir. Nous espérons voir cette ferme de quatrième génération prospérer pendant quatre autres générations, et plus longtemps encore!