Skip to content
COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

Un expert explique en quoi la gestion de l’offre favorise la sécurité alimentaire au Canada


La pandémie de COVID-19 a eu des répercussions sur les sociétés et l’économie ici comme ailleurs dans le monde. Les perturbations à notre économie ont incité les Canadiens à repenser aux chaînes d’approvisionnement, en plus de nous montrer l’importance d’un approvisionnement national fort en biens produits localement. Ceci est particulièrement vrai pour les denrées alimentaires.

Heureusement, le système de la gestion de l’offre du Canada nous garantit un approvisionnement constant d’œufs, de volaille et de produits laitiers locaux de haute qualité, produits par des producteurs canadiens. Il s’agit d’une politique puissante en matière de sécurité alimentaire canadienne.

« Au Canada, nous avons perfectionné l’équilibre entre l’offre et la demande et nous avons rendu de nombreuses collectivités rurales durables grâce à la gestion de l’offre », déclare
M. Bruce Muirhead, historien et titulaire de la Chaire de recherche en politique publique des Producteurs d’œufs du Canada à l’Université de Waterloo. « Ces secteurs sous gestion de l’offre ne dépendent pas des importations étrangères et nous sommes protégés des fluctuations. C’est le genre de sécurité alimentaire que nous avons créé au Canada. »

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, « on parle de sécurité alimentaire lorsque toutes les personnes disposent, à tout moment, d’un accès physique et économique à une alimentation suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires pour mener une vie saine et active1 ». Le système de gestion de l’offre unique au Canada soutient la sécurité alimentaire en procurant une stabilité accrue à la production alimentaire et en contribuant à protéger les chaînes d’approvisionnement des perturbations et des chocs. Il veille à ce que la production canadienne réponde à la demande nationale pour ces aliments. Les producteurs tirent un juste revenu et les consommateurs disposent d’une offre constante d’aliments locaux de haute qualité.

Selon M. Muirhead, le système de gestion de l’offre du Canada appuie les valeurs et les attitudes que chérissent les Canadiens. En plus de soutenir la sécurité alimentaire, il reflète les notions canadiennes de souveraineté alimentaire qui mettent l’accent sur les aliments locaux, la stabilité pour les producteurs et les consommateurs, et un secteur agricole plus respectueux de l’environnement.

Pour mieux comprendre comment la gestion de l’offre soutient la sécurité alimentaire, M. Muirhead soulève l’état de l’agriculture canadienne avant la gestion de l’offre.

« Avant la gestion de l’offre, il y avait une pénurie d’œufs et une hausse conséquente des prix pratiquement chaque année. Les producteurs se lançaient alors massivement dans la production, provoquant l’effondrement des prix du marché, explique-t-il à The Globe and Mail. La longévité de l’agriculture nationale et la façon dont les producteurs d’œufs continueraient à produire et à survivre si les prix descendaient en deçà de certains niveaux étaient très préoccupantes. »

Les bénéfices de la gestion de l’offre sont toutefois loin de se limiter à un approvisionnement alimentaire stable. « La gestion de l’offre crée des collectivités rurales dynamiques; elle permet aux producteurs de contribuer à la société canadienne par des moyens qui sont hors de la portée des producteurs ailleurs dans le monde, explique M. Muirhead. Grâce à la gestion de l’offre, les producteurs ont la possibilité d’investir dans de nouvelles technologies parce qu’ils en ont les moyens; les banques leur prêtent de l’argent pour leur croissance, alors qu’elles refusent des prêts aux producteurs américains; elle favorise le bien-être animal. La gestion de l’offre, c’est de l’or. Tous les Canadiens en profitent. »

Les bénéfices qu’elle procure aux Canadiens et aux producteurs canadiens expliquent pourquoi M. Muirhead estime que la gestion de l’offre est le système d’agriculture de l’avenir et qu’il espère voir sa mise en œuvre dans plus de pays dans le monde au cours des prochaines décennies.

Dans le contexte d’insécurité mondiale causée par la pandémie actuelle, renforcer la sécurité alimentaire du Canada n’a jamais été aussi essentiel. La gestion de l’offre est une politique cruciale pour protéger et soutenir la sécurité alimentaire pour le présent et l’avenir.

Comme le dit M. Muirhead : « La gestion de l’offre est un système de pointe du 21e siècle. »


1 Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture