Passer au contenu principal
COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

La production d’œufs en famille à B Jack Farms


« Sortir par la porte arrière de la maison et se rendre au poulailler chaque matin, un café à la main, ressemble à un conte de fées… », affirme Krista Harris à propos de sa nouvelle vie depuis qu’elle a fondé l’exploitation B Jack Farms avec sa sœur, Jessica Krahn.

Lorsque leur père est décédé subitement, les sœurs ont décidé d’investir et d’implanter une ferme ovocole sur la propriété familiale à Abbotsford, en Colombie-Britannique. Leur père exploitait déjà une ferme d’agrément sur la propriété et la famille souhaitait optimiser l’utilisation de ce terrain. « Nous ressentions le besoin de nous enraciner dans cette terre », déclare Krista.

B Jack, le nom de la ferme, a été choisi en mémoire de leur père, Jack. « Les gens de notre communauté pensent immédiatement à mon père lorsqu’ils entendent le nom de notre ferme. » B Jack est également un acronyme regroupant les initiales de Krista et de Jessica, et de leurs partenaires : Barry, Jessica And Cathy, Krista. « L’agriculture nous attirait parce qu’elle nous était familière… et nous étions convaincues que mon père aurait souhaité que l’on y investisse et que l’on s’y consacre », explique Krista, en admettant que d’une « façon détournée », le décès de son père a ravivé la passion pour l’agriculture dans la famille.

L’exploitation B Jack Farms a fait son entrée dans le secteur ovocole grâce à l’aide du BC Egg New Producer Program. Chaque office de producteurs d’œufs du pays gère son propre programme d’aide au démarrage de nouveaux producteurs, lequel vise à aider les nouveaux producteurs d’œufs à mettre sur pied leur exploitation.

Krista et Jessica ont passé leur enfance entourées d’animaux et ont toujours eu un grand intérêt pour l’agriculture. Cependant, elles ont eu tôt fait de constater que la façon la plus efficace et pratique d’apprendre le métier était au contact de producteurs d’œufs d’expérience. « Nous voulions tout voir et tout ressentir », déclare Jessica. « Nous avons observé et étudié les poules », ajoute Krista.

Krista (à droite), avec sa conjointe Cathy et leur fille, dans le poulailler de ponte de B Jack Farms.

La famille souhaitait mettre en place un système de logement qui permettrait à chaque membre de la famille de participer à sa façon, tant leurs jeunes neveux que leur mère vieillissante. Elles ont donc choisi un système en libre parcours pour leur ferme biologique. « Notre famille a toujours misé sur le travail collectif. Exploiter une ferme collective allait donc de soi », affirme Krista.

Cette culture de collaboration s’étend à leur famille élargie, laquelle participe à temps partiel aux activités de la ferme. Il n’est pas rare que leurs neveux viennent leur rendre visite pour faire le plein de nature et pour explorer la ferme avec leurs cousins.

« Ils enfilent leurs bottes et on ne les voit plus. Ils adorent venir à la ferme », s’enchante Jessica. « [Nos sœurs] ne ressentent pas l’envie de travailler ici et ça nous va. Par contre, leurs fils démontrent l’intérêt de participer à la ferme », ajoute Krista.

Krista et Cathy posent avec Jessica et Barry près d’œufs frais.

Le lien d’attachement que crée la vie agricole est unique. Les productrices vivent de nouvelles expériences ensemble pour la première fois à la ferme et voient leurs enfants vivre à leur tour ce qu’elles considèrent comme leurs souvenirs d’enfance préférés. B Jack Farms continue d’être une entreprise gratifiante et enrichissante.

« Je n’avais pas réalisé qu’il s’agissait de mes souvenirs les plus chers jusqu’à ce que je voie mes enfants les vivre à leur tour », révèle Krista. « Je me souviens d’être assise sur les genoux de mon père à bord du tracteur pendant qu’il tondait la pelouse. La première fois que votre enfant s’endort dans vos bras à bord du tracteur… c’est un moment tellement parfait et émouvant. Ça représente tout. On a la conviction que l’on fait exactement ce que l’on doit faire. »

Krista mentionne qu’un de ses moments préférés de la vie à la ferme est lorsqu’elle voit sa mère classer les œufs avec ses petits-enfants, ces derniers travaillant ensemble dans le plus grand bonheur malgré les décennies qui les séparent. Classer des œufs peut prendre des heures, ce qui ouvre la porte aux conversations importantes. « On apprend beaucoup » grâce à l’agriculture familiale, selon Krista.

Krista et Jessica nourrissent l’espoir que leurs enfants perpétuent l’héritage qu’elles ont créé à B Jack Farms. L’amour des poules est au cœur de toute l’exploitation et Krista espère « leur faire comprendre que rien de tout ceci n’est possible sans des poules en bonne santé… C’est ce qui facilite la vie agricole ».