Un Canadien de première génération perpétue la tradition familiale de production d’œufs


Voici le huitième d’une série de portraits de jeunes producteurs d’œufs. Il s’agit tous de jeunes leaders du Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada.

Manjot Sarkaria

Sainte-Justine-de-Newton, Québec

Après avoir obtenu son diplôme en agroéconomie du campus Macdonald de l’Université McGill en 2011, Manjot Sarkaria a commencé sa carrière d’entrepreneur dans l’industrie hôtelière. Toutefois, il est vite retourné à ses racines agricoles en tant que producteur d’œufs en fondant la Ferme Avicole Rigaud à Sainte-Justine-de-Newton, au Québec, en 2017.

« La stabilité de la gestion de l’offre a été un facteur important », dit-il au sujet de sa décision de se lancer en production d’œufs. « C’est un domaine qui a très bien fonctionné pour ma famille, et c’est un domaine dans lequel j’avais une expertise. »

Manjot a été élevé sur la ferme de production d’œufs de sa famille près d’Alma, au Québec. La ferme a été fondée en 1985 par son père, Manjinder, qui a immigré au Canada de l’Inde dans les années 1970.

Pour avoir sa propre ferme opérationnelle, Manjot a acheté une terre près de la frontière entre l’Ontario et le Québec où il a construit un poulailler comprenant un système de logements aménagés, qu’il a depuis agrandi afin d’y loger 25 000 poules pondeuses. « Nous avons un autre agrandissement à l’esprit et nous l’envisagerons lorsque le moment sera opportun. »

Manjot collabore étroitement avec son frère, Jimmy, qui a aussi une ferme tout près de la sienne. « Nous exploitons chacun notre propre ferme, mais il a plus la fibre mécanique que moi, dit-il en riant, alors c’est pratique de l’avoir dans les parages. » Sa femme, Ashley, qu’il a épousée en 2016, s’implique activement dans les activités de la ferme en s’occupant des tâches administratives et de la comptabilité.

Alors que sa ferme était en pleine croissance, la famille de Manjot s’est également agrandie avec l’arrivée de sa fille, Himilaya, en 2018. Il apprécie le côté souple de la production d’œufs qui lui permet de concilier sa vie professionnelle et sa vie familiale. « Ma femme et ma fille m’accompagnent souvent pour m’aider à ramasser les œufs, dit-il, et la ferme est un bon environnement où ma fille peut grandir. »

Manjot représente la Fédération des producteurs d’œufs du Québec à titre de participant au Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada. Il a très hâte d’avoir l’occasion d’en apprendre davantage au sujet de l’industrie des œufs auprès de ses pairs. Voici d’ailleurs la réponse qu’il a donnée lorsqu’on lui a demandé de participer : « J’ai immédiatement accepté. J’étais très enthousiasmé à l’idée de participer au programme après avoir entendu les histoires de jeunes producteurs qui y ont participé. »

« Je me sens inspiré et privilégié de faire partie d’une équipe de jeunes producteurs si formidables, entièrement dévoués à la production d’œufs. »