COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

Trois choses à savoir sur les œufs et le cholestérol


Nous avons célébré le Mois du cœur en février et nous avons mis en lumière l’importance d’avoir des habitudes alimentaires saines pour le cœur. L’American Heart Association a publié un nouvel avis scientifique juste à temps pour le Mois du cœur qui présente un résumé des données actuelles sur les œufs et le cholestérol et qui explique comment les œufs peuvent être intégrés à des habitudes alimentaires saines pour le cœur1. Voici trois choses que vous devez savoir sur la science des œufs et le cholestérol.

La limitation quotidienne du cholestérol alimentaire n’est pas nécessaire

Aux États-Unis, le Dietary Guidelines Advisory Committee pour 2015 a retiré le cholestérol de sa liste de nutriments préoccupants pour la santé publique2. Grâce à l’élimination des recommandations particulières relatives à la quantité de cholestérol alimentaire, les recommandations de l’American Heart Association sont maintenant axées sur l’importance des habitudes alimentaires globales pour la santé cardiovasculaire plutôt que sur la limitation de nutriments individuels3.

Le cholestérol alimentaire (celui que les œufs contiennent) a une incidence minimale sur le taux de cholestérol sanguin

Le cholestérol est une substance molle et cireuse naturellement produite par le foie et présente dans le sang4. Le cholestérol est transporté dans le sang par les lipoprotéines, d’où l’appellation « cholestérol sanguin ». Les deux lipoprotéines les plus importantes pour la santé du cœur sont les lipoprotéines de basse densité (LDL) et les lipoprotéines de haute densité (HDL). Le cholestérol LDL est associé à un risque accru de maladies cardiovasculaires5.

Le cholestérol se trouve dans des aliments comme les œufs, et ce type de cholestérol est appelé « cholestérol alimentaire ». Le cholestérol alimentaire a une incidence minimale sur le taux de cholestérol LDL. En fait, les données suggèrent que les gras saturés jouent un rôle dans l’augmentation du taux de cholestérol LDL et que remplacer les gras saturés par des gras non saturés peut aider à réduire le taux de cholestérol LDL6.

Les œufs s’intègrent à des habitudes alimentaires saines pour le cœur

Les nouvelles recommandations de l’American Heart Association concluent que, pour un individu en bonne santé, la consommation quotidienne d’un œuf est acceptable dans un régime alimentaire centré sur la santé du coeur7. Pour les adultes plus âgés, la consommation quotidienne d’au plus deux œufs est acceptable en raison des bienfaits nutritionnels et de la commodité des oeufs8.

Une étude canadienne récente menée par l’Université McMaster appuie ces faits. L’étude, réalisée auprès de 177 000 personnes dans 50 pays, a démontré que la consommation d’œufs n’est pas associée à une augmentation du taux de lipides dans le sang ou du risque de maladies cardiovasculaires9.

Les œufs sont un aliment très nutritif, particulièrement parce qu’ils sont une source de protéines de qualité supérieure. En effet, le Guide alimentaire canadien recommande de consommer des œufs dans la portion « aliments protéinés » de l’assiette10. Les œufs fournissent aussi de nombreux nutriments clés dans la croissance et la réparation des tissus de l’organisme, le développement et le maintien des muscles en santé, la lutte contre les infections, et bien plus. Ils sont naturels et représentent un choix polyvalent pour ceux qui cherchent à adopter un mode de vie sain.

Vous voulez en savoir plus sur la façon dont les œufs soutiennent un mode de vie sain? Cliquez ici pour lire notre entrevue avec la diététiste Sue Mah et son analyse du Guide alimentaire canadien et pour découvrir comment les œufs s’intègrent aux recommandations du Guide alimentaire canadien et à un mode de vie sain.