COVID-19 : Outils, ressources et dernières nouvelles

L’aspect « local » au cœur du succès continu d’un producteur d’œufs de l’Ontario


Voici le deuxième d’une série de portraits de jeunes producteurs d’œufs. Il s’agit tous de jeunes leaders du Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada.

Kevin Laviolette et Cassandra Quenneville

St-Isidore, Ontario

Pour Kevin Laviolette, producteur d’œufs de troisième génération, les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas. Sa journée de travail peut comporter de tout, depuis la gestion des employés jusqu’à la collecte des œufs, en passant par la réparation de l’équipement et la conduite d’un camion de livraison.

« Je mets la main à la pâte dans chaque aspect de la ferme au quotidien », explique-t-il.

Kevin en est à sa deuxième année de travail à temps plein à la ferme, avec ses parents, Marcel et Carolle, après avoir fait des études dans le domaine des affaires à La Cité collégiale à Ottawa. Il est l’aîné d’une fratrie de quatre enfants : son frère Justin fréquente un collège d’agriculture; son frère Hugo et sa sœur Laurie sont encore aux études, mais participent aussi activement aux travaux de la ferme. Sa partenaire, Cassandra Quenneville, vit à proximité et travaille comme éducatrice de la petite enfance en plus de donner un coup de main à la ferme les soirs et les fins de semaine.

La Ferme Avicole Laviolette, située à St-Isidore, en Ontario, a été fondée par les grands-parents de Kevin à la fin des années 1970. Le père de Kevin, Marcel, et son frère ont repris l’entreprise en 2006. Au fil des ans, l’entreprise s’est développée pour inclure la production d’œufs d’un bout à l’autre de la chaîne de production. La ferme élève des poulettes, compte 48 000 poules pondeuses et dispose d’un tout nouveau poste de classement à la fine pointe de la technologie. La ferme compte également parmi ses activités l’emballage des œufs et leur distribution aux détaillants et aux restaurants de l’est de l’Ontario et du Québec.

L’entreprise a connu une phase de croissance au cours des dernières années et s’est dotée d’un nouveau poulailler, construit en 2016, équipé d’un système de logement amélioré avec une capacité de 20 000 poules. Le nouveau poste de classement, acquis en 2018, calibre les œufs de 10 à 12 fermes de production d’œufs de la région. Il s’agit d’une installation de haute technologie dotée de caméras et de lasers qui « nous assure que les œufs sont parfaits lorsqu’ils quittent la ferme », affirme Kevin, qui prend à sa charge la gestion de toutes les technologies dans lesquelles la ferme a investi. « Mon père me laisse m’occuper de la technologie », confie-t-il.

Kevin dit que la clé de leur succès a été la promotion du concept d’« achat local » mis de l’avant par leur entreprise, et ils ont travaillé fort pour développer une marque qui est bien connue et reconnue pour la qualité et la fraîcheur de ses produits. « Nous sommes de la région, alors les gens nous connaissent et finissent par faire leurs achats près de chez eux. »

« C’est agréable d’avoir son nom sur l’emballage, d’être capable de vendre son produit et de savoir que les gens l’aiment et qu’ils le préfèrent à d’autres. »

En 2020, Kevin et Cassandra participent au Programme national des jeunes producteurs des Producteurs d’œufs du Canada. Pour Cassandra, qui n’a pas grandi sur une ferme, le programme est l’occasion d’en apprendre davantage sur l’industrie et d’acquérir une bonne base de connaissances générale, tandis que Kevin y voit une occasion d’apprendre de ses collègues producteurs d’œufs de partout au Canada.

« Rencontrer de nouvelles personnes est une bonne chose pour moi, car j’aime connaître leur point de vue sur notre secteur d’activité », dit-il.